• Kaleb, saison II : Abigail

    Kaleb, saison II : Abigail

    Titre VF : Kaleb, saison 2 : Abigail
    Edition française : Robert Laffont
    Collection : R
    Prix : 17.5 €
    Genre
    : Young Adult, Fantastique 
     
    Pages : 319

    Date de Publication VF : 28 Février 2013

    Quatrième de couverture :  

    "Magnétique et sensuelle, Abigail est l'arme la plus redoutable du réseau SENTINEL.
    La jeune succube se nourrit de votre énergie vitale et vous consume dans l'extase.
    Inutile de lutter : l'attraction qu'elle suscite est irrésistible.
    Même si faire l'amour avec elle, c'est s'unir à la mort.

    Kaleb Helgusson est plus dangereux encore, car il porte désormais l'empreinte du Mal.
    Quand leurs routes se croisent, Abigail a beau le repousser, l'empathe l'attire comme un aimant.
    Au terme d'un affrontement passionnel sans merci, ils découvriront avec effroi ce que la combinaison de leurs dons peut accomplir.
    Mais seront-ils capables de maîtriser leurs désirs les plus sombres ?" 

    Mon avis :
     

    Le premier tome de Kaleb m’avait laissé une étrange impression. Ce roman s’était distingué des habituels récits de YA et ce côté complètement atypique m’avait bluffée ! En lisant la saison II de Kaleb, j’espérais retrouver l’aspect dérangeant de la complexité des personnages et de leurs relations ainsi que l’intrigante mythologie que l’auteure avait mis en place tout en souhaitant que les points qui m’avaient déçue dans la première saison aient disparu. Et bien je dois dire que mes attentes ont été comblées d’un côté et de l’autre, non. C’est assez complexe ce que j’ai ressenti et je vais essayer de vous le décrire au mieux. 

    Nous retrouvons Kaleb, parti en Irlande sur les traces de ces ancêtres. Là-bas, il espère croiser la route d’autres EDV pour essayer de comprendre ses origines. Abigail, la magnifique succube rousse, va croiser son chemin. Entre désir, passion, pouvoir, manipulation mais aussi danger, leurs aventures risquent d’être tumultueuse… 

    Un des points positifs du roman est le fait que Kaleb est beaucoup moins agaçant ou repoussant que dans le premier tome. Il m’a donné des frissons, m’a fasciné et même s’il est loin d’être un de mes personnages favoris, j’aime son histoire et j’adore le voir évoluer-que ce soit dans le bon sens ou dans le mauvais. Ce personnage est donc loin d’être plat et sans consistance ! Il est, au contraire, travaillé et approfondi et j’aime ça ! De plus, son ambiguïté ne lui donne que plus de mystère.

    Quant à Abigail, tout est parti en fumée ! Son charisme qui me la rendait attachante ne fait plus le poids face à l’obscur mystère de sa personne. L’auteure nous brouille les pistes sur elle et mon jugement sur la jeune fille est devenu le même que pour Kaleb…Mauvais, bon, la frontière est mince et mille questions bouleversent mon esprit ! Une Abigail plus redoutable, plus machiavélique et d’autant plus envoûtante !

    Pour ce qui est des autres personnages, je dois bien avouer que là aussi l’auteure fait fort ! Chacun est travaillé et apporte sa touche à l’histoire. Il n’y a pas une seule minute dans le roman où je ne me pose pas une question sur un personnage : Quel est son véritable rôle ? Son intérêt ? … Autant de questions qui ne cessent de m’agiter l’esprit pendant la lecture de Kaleb ^^

    La mythologie est toujours aussi intrigante et envoutante ! On en apprend plus mais pas à aussi grande échelle que dans le tome 1. Je n’ai malheureusement pas été autant surprise dans ce tome, il y avait moins de cliffhanger à chaque fin de chapitre ou du moins, pas aussi bluffant que dans le premier tome. J’en attendais sans trop de ce côté là, du coup, je me suis moins laissée subjuguer par les révélations. 

    L’ambiance du roman est toujours aussi sombre et oppressante mais un poil moins dérangeante que le tome 1. J’ai eu l’impression de survoler certaines scènes, de moins être prise dans le roman, de moins suffoquer, de moins avoir peur… Tout est là mais un cran en dessous que le tome 1.

    J’apprécie néanmoins toujours autant l’écriture agréable et fluide, même si le roman est moins addictif, les pages se tournent tout de même avec une facilité étonnante ^^

    Ecrire cette chronique a été très difficile, je n’ai pas l’impression d’avoir retranscrit tout ce que je voulais. J’ai aimé le roman mais l’ai trouvé en dessous du tome 2. J’en attendais sans doute beaucoup, je voulais encore plus de dérangeant, de déroutant, encore plus de ce côté atypique qui m’avait tant fait vibrer ! Il est là, bien présent, mais je voudrais qu’il le soit encore plus ! Je voudrais pleins de surprise, pleins de révélations choques…Et c’est pour cela que j’ai très hâte de lire tome 3 !

    Information(s) :
    •Le tome 1 de Kaleb est titré "kaleb, saison I". Un tome 3 est prévu.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :